Erwin Aichele
Peintre animalier (1887 - 1974)
Dessins de guerre (1915 - 1918)
Erwin AICHELE a laissé un témoignage exceptionnel de la 1ère Guerre mondiale.
Ses dessins de guerre datent en grande partie de l'année 1916, quand la “3. Batterie F.A.R. 185” à laquelle il appartient est stationnée pendant plusieurs mois à Liry en Champagne. Aichele fait alors partie d'une unité de communication. Son talent de dessinateur est reconnu par son commandant qui l'encourage et lui laisse une certaine liberté. En 1916, il sera - pour un certain temps - officiellement investi comme dessinateur de guerre.
En juin 1916 la troupe se déplace vers le nord de la France et l'on découvre Achery (près de Saint-Quentin), Doingt, Laon, Vraignes, Soissons pour citer quelques noms. Avec lui, c'est la vie quotidienne qui défile sous nos yeux : convois tirés par les chevaux, abris et dortoirs des soldats, camarades, vues de villages (souvent détruits par la suite) ruines, paysages. Tout est présenté avec un certain recul, sans jamais laisser apparaître l'effroi ou la révolte face à son vécu et la réalité de la guerre.
Son style se situe dans la tradition du 19ème siècle, et ses dessins son exécutés avec maîtrise et grande sensibilité. Il fait preuve d'un souci tout particulier de fidélité au détail.
Il dessine surtout au crayon, à l'encre, au fusain et parfois aux crayons de couleurs.
Son dernier dessin en France date de mai 1918. On sait qu'une blessure et un choc nerveux lui ont fait perdre conscience. Il s'est réveillé seulement à Polzin, en Pomméranie, où on l'avait transporté. En septembre, durant sa convalescence à l'hôpital militaire, il reprend le dessin. La signature de l'Armistice lui permet de rentrer chez lui.

DE FR EN
Accueil Mentions légales Liens